LA TURQUIE POURSUIT SON PROJET DE « ZONE SCHENGEN » AU MOYEN-ORIENT

Après ses voisins arabes directs, la Turquie a étendu hier sa zone d’exemption de visas au Yemen. Recep Tayyip Erdogan se défend pourtant de chercher « une alternative à l’UE » .

Le président turc, M.Abdullah Gül, a annoncé hier lors d’une visite au Yemen qu’Ankara et Sanaa avaient mutuellement levé l’obligation de visas entre les deux pays.

Après la Jordanie, la Syrie et le Liban, c’est donc désormais à un pays de la péninsule arabique que va s’étendre la politique de libre circulation des personnes que mène la Turquie depuis plusieurs années.

Le même jour, le Liban accueillait à Beyrouth des ministres turcs, syriens et jordaniens pour discuter du projet de visas touristiques communs entre les pays.

L’an dernier, ces quatre états s’étaient mis d’accord pour créer à terme une « zone de libre circulation des biens et des personnes » semblable à la Zone Schengen et avaient appelé les autres pays de la région à rejoindre le mouvement.

Certains analystes voient dans cette initiative la réponse d’Ankara aux réticences européenne de voir la Turquie intégrer un jour l’UE.

Interrogé sur la question, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, en pleine visite diplomatique lui aussi, a rejeté ces accusations : « Je ne vois pas cette initiative comme une alternative à l’Union Européenne. L’aspect fondamental de cette mesure est économique, même si bien sur il y a un aspect politique, qui tient de la solidarité » a-t-il déclaré dans l’avion qui le menait du Koweit  à Doha, au Qatar.

La Turquie avait aboli en juillet dernier l’obligation de visas vis-à-vis de la Serbie, un autre candidat à l’UE.

Le Koweït pourrait être le prochain état concerné.

 

Le + du Grand Turc : Lors d’une conférence mardi à Koweït City, le premier ministre s’est félicité de l’amélioration des relations entre la Turquie et ses voisins arabes, ce que « certains », entendez Israël,  » peuvent déplorer » .
Il aurait ensuite expliqué  les « problèmes qu’il y avait pu avoir entre les Turcs et les Arabes au siècle dernier » par les campagnes de désinformation de « certaines puissances » …

 

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans INTERNATIONAL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s